Bretagne : Patron disparu, radiation… Une auto-école abandonne 250 élèves mais continue d’encaisser l’argent

·2 min de lecture

ARNAQUE - A Saint-Brieuc et Saint-Malo, les élèves de l’école Enjoy Conduite ont vu le gérant disparaître

Il devait commencer ses séances de conduite en août. A force d’insister, il a réussi à en glaner deux. Une en septembre et une début novembre. Lors de son dernier rendez-vous, David Kerleau a bien attendu qu’un moniteur se pointe. Personne n’est jamais venu. Cette situation vécue par ce trentenaire résidant à Saint-Malo est loin d’être isolée. Depuis qu’il a monté un collectif de défense des clients de l’auto-école Enjoy Conduite, le Malouin est submergé de messages de personnes ayant vécu la même mésaventure. « On a déjà plus de 250 personnes qui nous ont contactées pour nous dire qu’ils avaient subi la même chose », explique David Kerleau.

Installée à Saint-Malo mais aussi à Saint-Brieuc et Saint-Gilles, près de Rennes, l’auto-école Enjoy Conduite a été radiée par le tribunal administratif de Rennes. Jusqu'à fin 2020, elle s'affichait sous la franchise «Permis pas cher» mais l'enseigne avait mis fin au contrat de licence de marque. Après sa radiation par le tribunal, l'auto-école a logiquement perdu son agrément auprès de la préfecture. Ce qui ne l’a pas empêchée de continuer à exercer, en toute illégalité, mais aussi de continuer à encaisser l’argent de clients qui ignoraient tout de la situation. « Une ancienne collègue m’avait dit de me méfier du gérant. Mais quand j’ai préparé (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Pas-de-Calais : Le département paye une partie du permis aux jeunes qui s’engagent
Auto-école : Les inspecteurs du permis de conduire en grève ce lundi
Marseille : Le boom des voitures sans permis au lycée, où « les parkings deviennent des halls d'exposition »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles