Bretagne : Un haut conseil pour le climat installé, mais pour quoi faire ?

C. Allain / 20 Minutes

ENVIRONNEMENT - Cette instance réunissant vingt scientifiques sera chargée d’éclairer les élus et d’orienter les politiques publiques afin de préparer la Bretagne aux effets du dérèglement climatique

La lutte contre le réchauffement climatique ne se joue pas seulement dans les hautes sphères internationales. Alertés par les rapports du Giec, de plus en plus d’élus locaux se retroussent les manches en orientant leur politique en faveur d’une transition écologique et énergétique. Mais tous n’ont pas forcément conscience de l’urgence, peut-être dépassés par les enjeux ou ne sachant pas bien comment agir.

Début décembre, le sénateur du Nord Olivier Henno a ainsi déposé une proposition de loi pour améliorer la sensibilisation des élus locaux aux enjeux du réchauffement climatique. Le but : que les 520.000 élus locaux exercent leur mandat « en connaissance des enjeux climatiques et des objectifs de neutralité carbone à l’horizon 2050 que la France s’est fixés ».

« Les scientifiques sont là pour nous alerter, nous éclairer »

En Bretagne, la démarche est déjà engagée avec la mise en place depuis 2019 d’une Breizh Cop, sorte de feuille de route comprenant 38 objectifs pour « bâtir un projet d’avenir durable » dans la région. Elle vise notamment à « repenser l’action publique et collective ». Et la région compte pour cela sur les scientifiques, qui ont retrouvé un peu de poids dans le débat pub(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Réchauffement climatique : L'Inde et le Pakistan suffoquent à cause de la chaleur
Comment le dérèglement climatique va affecter le développement des abeilles
Réchauffement climatique : 50 % de chance de franchir le seuil de +1,5 °C dans les 5 ans, selon l’ONU

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles