Brésil : un barrage cède, au moins 17 morts

La rupture d'un barrage minier a entraîné une gigantesque coulée de boue, jeudi, au Brésil. Un village a été enseveli, 17 personnes ont été tuées et une quarantaine est portée disparue, selon un responsable des pompiers.

Des dizaines de litres d’eau et de boue toxique ont envahi le village de Bento Rodrigues, après la rupture du barrage de Fundao, où travaillaient 25 personnes.

Des maisons submergées

Pour une raison encore inconnue, le barrage a cédé en milieu d'après-midi, libérant une coulée de boue "qui s'est répandue sur deux kilomètres" dans la vallée jusqu'au village, selon le responsable des pompiers. Des maisons ont été submergées, des voitures emportées par une immense coulée de boue rouge.

Le village de Bento Rodrigues est peuplé par une majorité d’employés de la compagnie minière Samarco, chargée de l’exploitation du barrage qui a cédé.

La coulée de boue a bloqué tous les accès terrestres au village, rendant difficiles les opérations de secours. La coulée a également emporté des poteaux électriques, plongeant la localité dans le noir.

L'aide de l'armée

La compagnie Samarco s'est dite totalement mobilisée "pour assister les personnes et minimiser les dommages à l'environnement".

La présidente du pays, Dilma Rousseff, a proposé au gouverneur de l'Etat de Minais Gerais, Fernando Pimentel, l'aide de l'armée et de la défense civile nationale.