Breil-sur-Roya : la vie après la tempête Alex

Un mois après le passage de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes, les habitants de Breil-sur-Roya se sentent livrés à eux même. Dans le lit de la Roya, les carcasses de voitures n'ont toujours pas été retirées et chaque jour, les pelleteuses déblaient des tonnes de débris. Le restaurant d'Hervé Bardin a été envahi par la crue. Un mois après le passage de la tempête, les indemnisations tardent à être versées ; impossible pour lui de reprendre son activité. "On est un peu seul au monde" "On est toujours dans l'attente des assurances, de la suite, on est toujours dans la partie administrative. Pour le moment, rien ne s'est passé de plus. On est un peu seul au monde", témoigne Hervé Bardin dans l'édition du 19/20 du lundi 2 novembre. Dans les rues désertes de Breil-sur-Roya, l'émotion a laissé place à la colère. "Ils ne voient que l'autre vallée, nous ici, à la Roya, on est oublié", explique une riveraine. "On a l'impression que les pouvoirs publics ne sont pas à la hauteur par rapport à la montagne de choses à faire", explique une habitante.