Breeders (Canal+) : nos trois raisons de plonger avec bonheur dans cette série britannique portée par Martin Freeman !

Et si on arrêtait de se voiler la face ? Elever deux enfants n'est pas une partie de plaisir. Beaucoup de parents seront d'accord avec ça. Tel est le point de départ de Breeders, une mini-série inédite diffusée ce lundi 22 juin, à partir de 21h05 sur Canal+. Une fiction britannique qui a pour rôle de décomplexer et de rassurer toutes celles et ceux qui s'efforcent au quotidien d'être un parent modèle. Car oui, la perfection n'existe pas... Alors si le coeur vous en dit voilà pourquoi on vous conseille cette première saison de 10 épisodes de 30 minutes chacun. À picorer rapidement !

Pour son pitch !

"Je pourrais mourir pour eux. Mais je pourrais aussi les tuer !" Adieu les beaux principes d’éducation, Paul et Ally sont des parents au bout du rouleau. Alors qu'ils s'imaginaient former, avec leurs deux enfants, une parfaite et belle petite famille, ces deux-là vont littéralement remettre leurs croyances familiales et leurs convictions en doute. Est-il possible de perdre patiente avec ses propres enfants ? Est-ce raisonnable de s'énerver pour un rien et de se dire "méritent-ils autant d'attention de ma part" ? Si un jour vous êtes passés par cet état d'esprit, alors soyez sûrs et certains que Breeders est une série qui va vraiment vous parler.

Pour son casting !

Qui de mieux que Martin Freeman pour incarner un père de famille désabusé ? Acteur britannique par excellence, sa réputation n'est aujourd'hui plus à prouver. À la fois Docteur Watson dans l'excellentissime fiction Sherlock

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Top Chef 2020 : Philippe Etchebest reçoit la visite de deux candidats emblématiques de l'émission (PHOTO)
Pretty Woman (M6) : comment Julia Roberts a failli rater le rôle de sa vie
"Un déni", "inquiétude", "rendez-vous dans deux semaines" : un médecin scandalisé par la foule à la Fête de la musique (VIDEO)
Attaquée sur son âge et ses rides, Adeline Blondieau répond à ses détracteurs (VIDEO)
Demain nous appartient (spoiler) : le résumé en avance de l’épisode 693 du mardi 23 juin