Un brassard polémique, le premier doublé du mondial... La Coupe du monde au jour le jour

© Natacha Pisarenko/AP/Sipa

Le coin des Bleus

Lundi midi à Doha, à 10 heures en France, Didier Deschamps et Hugo Lloris vont découvrir l’immense centre des médias, qui s’est installé au Qatar National Convention Center, un bâtiment de 2011 qui en impose par sa démesure (9 halls, 40 000 mètres carrés d’espace d’exposition, un théâtre de 2 300 places, une salle de conférence de 4 000 places…) et son architecture, œuvre du Japonais Arata Isozaki (sur la façade, deux arbres entrelacés semblent soutenir la canopée). Toutes les conférences de veille de match de toutes les sections ont lieu ici et non dans le stade où se tient la rencontre comme lors des précédents tournois. L’avantage de l’unité de lieu.

Lire aussi - Football : Adil Rami partage avis et anecdotes sur ses partenaires sacrés il y a quatre ans

Dimanche, au lendemain du forfait de Karim Benzema, victime d’une déchirure musculaire à la cuisse, Deschamps et son staff ont décidé de ne pas appeler un attaquant en renfort. C’est donc à 25 que les Bleus vont partir à l’assaut d’une troisième étoile. Rendez-vous mardi contre l’Australie, le même adversaire en ouverture qu’en 2018.

La polémique du jour

Pour la première fois, le brassard One Love (un cœur multicolore en soutien au LBGT+ et autres personnes victimes de discriminations au Qatar) devrait être porté ce lundi. Le capitaine anglais Harry Kane a annoncé qu’il ne renonçait pas à cette initiative, à l’inverse de son coéquipier à Tottenham, Hugo Lloris. Le capitaine des Bleus a fait un pas en arri...


Lire la suite sur LeJDD