Brassard contre l'homophobie : au Qatar, sept sélections font machine arrière par peur des cartons jaunes

PA Photos/ABACA

Il y a quelques jours, la polémique avait enflé autour de l'équipe de France et d'Hugo Lloris. Le gardien et capitaine des Bleus avaient annoncé qu'il ne porterait pas de brassard aux couleurs des droits LGBT lors de la Coupe du Monde 2022 organisée au Qatar. "Lorsqu’on est en France, lorsqu’on accueille des étrangers, on a souvent l’envie, qu’ils se prêtent à nos règles. Qu’ils respectent notre culture. J’en ferai de même lorsque j’irai au Qatar, tout simplement", avait-il expliqué en conférence de presse. Suite à cette déclaration, de nombreuses associations avaient fustigé les propos du gardien de but et avaient mis en avant l'initiative de certaines sélections qualifiées pour le Mondial.

À lire également

"La gestion a été mauvaise avec lui" : Nasri cartonne le staff des Bleus à la suite du forfait de Benzema

L'Angleterre, l'Allemagne ou encore la Suisse avaient annoncé leur intention de porter les fameux brassards contre l'homophobie lors des rencontres de la Coupe du Monde, et ce malgré la désapprobation de la FIFA. Seulement, les sélections en question ont finalement choisi de faire marche arrière et de se plier à la règle. La raison de ce changement de plan soudain : la crainte de voir le...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi