Bras de fer entre les industriels et les patrons des grandes surfaces à cause de l'inflation

© AFP et tous partenaires sauf Getty Extra

Alors qu'on apprend tous à vivre avec une inflation à 12 %, la grande distribution et ses fournisseurs continuent de se renvoyer la responsabilité de la hausse des prix dans les grands supermarchés. C'est d'ailleurs l'un des dossiers du Journal du Dimanche ce dimanche matin. Alors qu'est-ce que c'est que ce bras de fer entre les industriels et les patrons de grandes surfaces ?

Le prix des produits de base va continuer de s'envoler

Comme à chaque début d'année, distributeurs et fabricants s'assoient autour d'une table et négocient des prix. Mais pour 2023, le coût de production de certains produits de base, comme le beurre, la viande ou les œufs par exemple, va continuer de s'envoler.

 

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

 

Alors les grandes surfaces se crispent. Elles vont acheter les produits beaucoup plus cher que prévu. Des deux côtés, on essaie de se renvoyer la balle et surtout les factures. Les distributeurs accusent notamment les industriels de trop gonfler leurs tarifs. Des négociations inédites et tendues, surtout parce que les conséquences de la crise d'énergie vont encore s'intensifier.

Et du côté du consommateur, le panier risque de coûter encore un peu plus cher cette année. Pour inverser la tendance, la balle serait dans le camp des grandes surfaces, selon Frédéric Descrozaille, député Renaissance porteur d'une proposition de loi visant à encadrer ces négociations.

Un panier anti-inflation ?

"Ce sont les prix des mar...


Lire la suite sur Europe1