Braquage de Kim Kardashian : l’auteur des faits revient sur les lieux

Yunis Abbas, 67 ans, a passé le tiers de sa vie derrière les barreaux. C’est une figure de la bande des "papy braqueurs", des truands sexagénaires auteurs de l’un des vols les plus retentissant de ces dernières années. Retour sur les faits : à l’automne 2016, la star américaine Kim Kardashian est à Paris pour la semaine de la mode. Avec son mari, le chanteur Kanye West, elle possède une immense fortune qu’elle affiche volontiers. Les truands montent alors une équipe avec Yunis Abbas, pour un braquage prévu le 2 octobre. Chute en vélo Les malfrats savent que l’Américaine n’est pas protégée ce soir-là. Habillés en faux policiers, ils frappent à la porte de Kim Kardashian, sortent une arme, la bâillonnent et la ligotent, pendant que Yunis Abbas fait le guet. "Elle ne résiste pas, ils ont crié ‘ring, ring, ring’ (la bague, ndlr), quand elle a compris elle l’a tendue", confie ce dernier aux équipes de France Télévisions, de retour sur les lieux. L’opération dure au total entre 5 et 7 minutes. L’équipe part ensuite à vélo, avec un magot évalué à 9 millions d’euros. Mais Yunis Abbas chute et fait tomber les bijoux. "Y’en a même qui ont dû tomber dans le caniveau", se souvient-il. L’ADN du voleur sera retrouvé dans le bijou abandonné. Après trois mois d’enquête, les policiers l’arrêtent enfin avec d’autres complices. "Je regrette à fond", assure ce dernier aujourd’hui.