INFO M6 - Braquage de Kim Kardashian : le chauffeur de la star placé en garde à vue

Une quinzaine de personnes ont été interpellées ce lundi matin dans le cadre de l’enquête sur le cambriolage dont a été victime Kim Kardashian à Paris, dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016. Le chauffeur de la star est aussi entendu par la police.

Le chauffeur de Kim Kardashian impliqué? Parmi les braqueurs présumés figurent deux frères âgés de 40 ans et de 26 ans, demeurant à Paris et en Seine-Saint-Denis. Selon nos informations, l’un des deux aurait servi de chauffeur pour la star de la téléréalité lors de la fashion week en octobre dernier.

Les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme veulent l’entendre pour savoir s’il n’aurait pas donné le “top” au reste de l’équipe lors du départ de Kim Kardashian d’un restaurant pour l’hôtel particulier le No Adress (VIIIème arrond.) dans la nuit du 2 au 3 octobre vers 2h30.

Les responsables de l’enquête avaient été étonnés du parfait timing des membres du commando qui étaient apparus à 2h18 tout près de l’établissement où résidait Kim Kardashian, et dont les silhouettes avaient été capturées par une caméra de vidéosurveillance. La garde à vue du jeune homme ainsi que celle de son frère devrait lever ou confirmer ces soupçons.

17 interpellations

Un vaste coup de filet a d’abord eu lieu en Seine-Saint-Denis où plusieurs personnes ont notamment été arrêtées au Raincy ou encore à Rosny-sous-Bois. Parmi elles, un homme de 63 ans, un autre de 64 ans et une femme de 45 ans qui pourrait être sa compagne, ainsi qu’un autre suspect de 27 ans.

L’homme âgé de 64 ans, déjà condamné à 11 reprises par la justice, serait l’une des pièces maîtresses de l’opération. Cet individu a notamment été mis en examen, en juin dernier, pour émission de fausse monnaie.

Dans le Val-de-Marne, un homme de 60 ans et vraisemblablement deux de ses deux fils âgés de 23 et 29 ans ont été interpellés, de même qu’un homme et une femme, tous deux âgés de 70 ans.

Enfin, plusieurs personnes résidant à Paris ont été arrêtées : un couple de quadragénaires résidant dans le XIXe arrondissement et deux hommes de la même famille, âgés de 27 et 40 ans.

Un autre homme, connu pour braquage, a été arrêté sur la Côte d’Azur. Originaire de Paris et âgé de 72 ans, Pierre B est le plus âgé des personnes arrêtées dans le cadre de cette enquête.

Enfin, un autre suspect de 54 ans résidant dans le Tarn-et-Garonne a été arrêté.

Un vaste coup de filet

Un peu plus de trois mois après l’un des plus retentissants braquages en France, l’enquête sur les vols de bijoux de la star américaine Kim Kardashian à Paris s’est brusquement accélérée. La brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne a procédé ce matin à une quinzaine d’interpellations.

Selon nos informations, plusieurs de ces suspects sont très défavorablement connus des services de police. Certains ont déjà été impliqués dans des faits de braquages ou de vols avec agression. Les personnes qui ont physiquement braqué Kim Kardashian dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016 figureraient parmi ces personnes interpellées ainsi que des receleurs et des intermédiaires qui ont permis l’écoulement de la marchandise. Les liens entre les uns et les autres auraient été établis par un méticuleux travail de recoupements, d’écoutes et de travail de police technique et scientifique.

De l’ADN sur le bâillon de Kim Kardashian

Un élément déclencheur a ainsi permis d’arriver à cette piste des braqueurs chevronnés : une empreinte génétique relevée sur le ruban adhésif qui a servi à bâillonner Kim Kardashian aurait mené à un homme déjà connu par la police et donc fiché.

Les hommes de la vidéo ?

La BRB a donc patiemment passé au tamis l’entourage de cet homme. Elle a ainsi établi une liste de suspects, interpellés ce matin. Les enquêteurs disposent également des images d’une caméra de vidéosurveillance, placée près de l’hôtel particulier No Adress, dans lequel Kim Kardashian séjournait. Dans cette vidéo révélée par M6, on y voit trois hommes à vélos, vêtus de chasubles fluorescentes de sécurité, puis trois piétons converger vers le lieu de séjour de la star avant de faire le chemin inverse après le braquage. L’un à vélo semble porter un sac plastique au niveau de son guidon. Ces images de nuit pourraient être comparées aux suspects interpellés si du moins elles sont assez nettes.

La garde à vue des quinze suspects devrait durer 96 heures. A l’issue de celle-ci, certains d’entre eux pourraient être mis en examen et placés en détention provisoire.

Armel Mehani et Adrien Cadorel