Et si Branson n’était pas vraiment allé dans l’espace ?

·2 min de lecture
Le fondateur de Blue Origin, Jeff Bezos, et le créateur de Virgin Galactic, Richard Branson.

Sa définition de l’espace est non reconnue par les organisations internationales : au lieu de 100 kilomètres d’altitude, il n’a atteint « que » 90 kilomètres.

Jeff Bezos ne peut plus s'arracher de cheveux, mais il a probablement essayé, lorsque Richard Branson a annoncé son envol vers l'espace le 11 juillet, soit quelques jours avant la date prévue pour son propre décollage, le 20 juillet, pour l'anniversaire de l'alunissage d'Apollo 11.

Cette course à l'espace entre milliardaires, l'un Britannique, bouillonnant créateur de l'empire Virgin et volontiers bourru, l'autre Américain, froid fondateur d'Amazon sans états d'âme, ne pouvait pas bien se terminer. Et pourtant, si Richard Branson a gagné une manche en réussissant son vol du 11 juillet, il est probable que Jeff Bezos remporte la partie le 20 juillet avec un « vrai » vol commercial dans l'espace.

À LIRE AUSSI Tourisme spatial : c'est parti !

En effet, Virgin Galactic ne propose pas du tout le même vol que Blue Origin. Et cette dernière ne se prive pas de le rappeler. Non seulement le décollage de Richard Branson ne s'est pas fait à l'aide d'une fusée, pourtant la première chose que l'imaginaire populaire associe à un astronaute, mais en plus le vaisseau n'a pas dépassé la ligne de Kármán, la limite de l'espace internationalement reconnue.

Virgin n'a pas fini ses vols d'essai

Virgin Galactic ne propose en effet « que » de voler jusqu'à 90 kilomètres d'altitude, soit au-delà de la ligne des 80 kilomètres, ce qui est la limite de l'espace... selon l'US Air Force. La fusée « New Shepard a été construite pour voler au-delà de la ligne de Kármán, afin qu'aucun de nos astr [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles