Brandon Cronenberg : l’horreur de père en fils

Par Marc Godin
·1 min de lecture
Christopher Abbott, l'acteur masculin principal de Possessor, un film volontiers gore, signé Brandon Cronenberg.
Christopher Abbott, l'acteur masculin principal de Possessor, un film volontiers gore, signé Brandon Cronenberg.
Brandon Cronenberg, un metteur en scène scrupuleux, dont l'univers touche ici à des thèmes chers à son père. ©  Amanda Matlovich
Brandon Cronenberg, un metteur en scène scrupuleux, dont l'univers touche ici à des thèmes chers à son père. © Amanda Matlovich
Brandon Cronenberg, un metteur en scène scrupuleux, dont l'univers touche ici à des thèmes chers à son père. ©  Amanda Matlovich
Brandon Cronenberg, un metteur en scène scrupuleux, dont l'univers touche ici à des thèmes chers à son père. © Amanda Matlovich

Possessor_20190502_D17_AM_0194.NEF © Amanda Matlovich« Oui, mon père a vu Possessor. Il m'a dit qu'il l'a aimé? (silence). Je suis désolé de ne pouvoir vous donner une citation plus croustillante? » Cheveux ras, voix grave, un anneau dans la narine, un piercing dans le sourcil, Brandon Cronenberg semble se fermer automatiquement dès qu'on mentionne son père, David Cronenberg, 78 ans, chantre de l'horreur viscérale et du gore intello (La Mouche, Faux-semblants, Vidéodrome ou Crash). Pourtant, Brandon, 40 ans, a repris la petite boutique des horreurs de papa et sort aujourd'hui en VoD l'excellent Possessor, film de SF gore et vertigineux, récompensé à Gérardmer. L'histoire, dans une réalité alternative, d'une tueuse à gages qui « hacke » le corps et l'esprit d'innocents afin d'effectuer en toute impunité ses contrats. Déboussolée par sa dernière mission, elle doit éliminer un chef d'entreprise véreux. Elle choisit d'investir un esprit plus difficile à contrôler que prévu et commence à perdre pied?

À LIRE AUSSICinéma : le top 10 de l?horreur et de l?épouvante en 2021

Une obsession pour Philip K. Dick

Brandon Cronenberg est né à Toronto en 1980. « Mon enfance, c'est une grande question, mais je ne sais pas trop quoi dire ! Néanmoins, je peux vous assurer que j'étais un vrai nerd, pas très cool, je lisais beaucoup, notamment de la science-fiction, j'étais obsédé par Philip K. Dick [auteur culte de SF qui a inspiré Blade Runner ou Minority Report. D'ailleurs, en [...] Lire la suite