Braderie de Lille : deux ans après, les bradeux impatients de retour dans les allées

© Lionel Gougelot/Europe 1

Le grand déballage a eu lieu dès ce vendredi dans le secteur des brocanteurs , comme si les chineurs et les bradeux n'avaient pas su attendre le retour ce samedi à 8 heures de la braderie de Lille , annulée ces deux dernières années à cause de la pandémie de Covid-19 . "J'ai acheté un beau seau à eau, très prisé par les collectionneurs d'émail", se réjouit au micro d'Europe 1 une cliente, alors que deux à trois millions de visiteurs sont attendus dans les rues de la capitale des Flandres.

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici

"55 euros pour le grand seau et la passoire !", lance un vendeur à une personne intéressée. "Ça a bien négocié oui, ce n'est pas cher", conviennent les deux. "Je négocie toujours beaucoup, j'achète beaucoup aussi", avoue la cliente.

Les "coups de cœur" résistent à l'inflation

C'est donc parti pour deux jours de chine, de fête et de détente dans des effluves de moules frites, tout au long des 80 kilomètres de trottoirs lillois. Cette ambiance a beaucoup manqué à Lucien. "L'idée, c'est de décompresser", confie-t-il. "Là, il n'y a plus de normes, il n'y a plus rien. On vend, on discute avec les gens, des étrangers, des gens de toutes conditions, c'est vraiment agréable", reconnait cet habitué.

"La sécurité sera présente, et très efficace", assure l'adjoint au maire chargé de l'événement

Pour le retour de la garderie de Lille, 4.000 policiers, gendarmes et pompiers sont mobilisés tout au long du week-end, et 16 postes...


Lire la suite sur Europe1