Comment Brad Pitt vit-il les accusations de violences conjugales portées par Angelina Jolie ?

·1 min de lecture

Alors que la plupart pensaient que l'heure était à l'apaisement entre Brad Pitt et Angelina Jolie, il n'en est malheureusement rien. L'année aurait même très mal commencé pour l'acteur qui doit faire face à de nouvelles accusations de la part de son ex. L'interprète de Lara Croft a récemment déposé de nouveaux documents aux autorités judiciaires, accusant Brad Pitt de violences domestiques. Un coup dur pour la star hollywoodienne qui commençait à remonter la pente. Si l'ancien couple est déjà légalement divorcé, il se déchire toujours la garde de leurs six enfants. Une bataille judiciaire qui fait rage entre les deux célébrités et qui a pris, une fois de plus, un nouveau tournant.

Les documents judiciaires déposés par Angelina Jolie, qui normalement sont privés et scellés, ont été divulgués au blog hollywoodien The Blast. "Brad est navré qu'Angelina ait emprunté cette voie. Leur mariage suscite encore une forte charge émotionnelle", a déclaré une source proche de Brad Pitt. La personne en question fait également état des progrès de la star. "Il a pris la responsabilité de ses actes et a reconnu ses problèmes passés, il a arrêté de boire", confie-t-elle. Malgré leurs griefs de ces dernières années, le témoin explique que les anciens Brangelina ont eu "un mariage qui était parfois très passionné et toxique, comme tous les couples". Mais les révélations ne s'arrêtent pas là...

Star sur le grand écran, Brad Pitt est avant tout un père de six enfants. Toutefois, leur relation serait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Affaire Patrick Poivre d'Arvor : "Ces derniers temps, deux femmes témoignent par jour en moyenne"
Meghan Markle : comment le palais a préparé la contre-attaque
"Emmanuel Macron ? J’ai la clé de son échec ou succès" : Nicolas Sarkozy veut peser sur 2022
"On n'achète pas les lits chez Ikea", la petite phrase de Jean Castex fait réagir un médecin urgentiste
VIDÉO - "Ma maman m'a dit de ne pas vous engueuler" : Pascal Praud épargne Ivan Rioufol