Brad Pitt, sexy mais seul

Oscar du meilleur second rôle pour «Once Upon a time... in Hollywood», Brad Pitt est le divorcé le plus convoité de la planète. Portrait. 

ô rage ! ô désespoir ! le doux rêve se fracasse, Dieu n’a pas de compte Tinder ! Brad Pitt plaisantait. Les inscriptions au site de rencontres en ligne ont pourtant explosé depuis son trait d’esprit à la réception de son trophée de meilleur acteur dans un second rôle aux SAG Awards, les récompenses du syndicat des comédiens américains. Brad Pitt ou le nouveau nom du mal du siècle, le réchauffement climatique. Dès que l’acteur débarque quelque part, la glace fond. Femmes et hommes ne le quittent pas du regard. Les plus dignes conservent leur calme ; les autres trépignent, dégainent leur portable. Un phénomène étrange, en effet, saisit les foules de privilégiés qui lui font face lorsqu’il reçoit un prix : elles se lèvent et l’ovationnent. C’est ainsi depuis l’édition 2017 des Golden Globes. La scène la plus surréaliste de démence collective a eu lieu pendant le dernier Festival de Cannes.

Lire aussi :Oscars 2020 : Brad Pitt enfin récompensé

La projection officielle de « Once Upon a Time in... Hollywood » se déroulait sans accroc jusqu’à ce que le personnage incarné par Brad répare une antenne de télé et enlève son tee-shirt. Les professionnels de la profession ont alors sifflé, crié et tapé des mains, heureux de saluer en Pitt l’homme bon et beau, musclé et cérébral, cool, si cool, réconfortant en cette ère #MeToo de traque des mâles pervers. Il y a presque trente ans, l’acteur débutait au cinéma et offrait en pâture ce même corps sculptural aux spectateurs de « Thelma et Louise ». En trois apparitions, l’éphèbe éclipsait les héroïnes. Depuis, Brad a vieilli, les biceps sont alourdis, les ridules cernent ses yeux, mais il a résisté aux avaries avec(...)


Lire la suite sur Paris Match