Brad Pitt accuse Angelina Jolie d'"intentions malfaisantes" avec la vente de leur domaine viticole

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Angelina Jolie et Brad Pitt - Mark Ralston / AFP
Angelina Jolie et Brad Pitt - Mark Ralston / AFP

Brad Pitt a actualisé une plainte déposée contre son ancienne compagne au sujet de la vente de ses parts de leur domaine viticole.

Brad Pitt a accusé son ex-épouse Angelina Jolie d'avoir eu à son encontre des "intentions malfaisantes" lorsqu'elle a vendu à un oligarque russe ses parts dans leur domaine viticole du sud de la France, auquel elle savait que l'acteur était très attaché.

Ces accusations sont formulées par Brad Pitt dans de nouveaux documents judiciaires récemment joints à la plainte au civil que la star a déposée auprès d'un tribunal de Los Angeles en début d'année.

L'ancien couple vedette de Hollywood s'était associé en 2011 à une famille de vignerons français pour produire le "Miraval Côtes de Provence", du nom de leur château sur la commune du Val, tout près de Correns dans le Var (sud-est de la France). Le domaine de 500 hectares, dont 50 hectares de vignes, avait été acquis en 2008.

Des années de bataille judiciaire

Angelina Jolie et Brad Pitt s'y étaient mariés en 2014, après des années de vie en couple, avant d'engager une procédure de divorce en 2016 qui traîne depuis dans de longues batailles judiciaires, notamment sur la garde de leurs six enfants.

En février dernier, Brad Pitt avait déposé plainte contre Angelina Jolie car elle avait selon lui vendu en octobre 2021 ses parts alors que les deux stars "étaient d'accord pour ne jamais vendre (...) sans le consentement de l'un ou l'autre". Il lui reprochait en outre d'avoir cessé "depuis longtemps" de contribuer financièrement à cette affaire lorsqu'elle a procédé à cette transaction.

Dans une version actualisée de la plainte consultée par l'AFP, les avocats de l'acteur assurent que "Jolie avait des intentions malfaisantes à l'encontre de Pitt" en procédant à cette vente.

Un oligarque russe au coeur de la plainte

Ils accusent en outre Iouri Shefler, magnat russe possédant la marque de spiritueux qui a racheté les parts d'Angelina Jolie dans le domaine Miraval, d'avoir des "associations et des intentions nocives". Ce dernier entretiendrait "des relations personnelles et professionnelles avec des individus faisant partie du cercle intime de Vladimir Poutine", le président russe. Iouri Shefler est pourtant un critique de longue date du régime de Vladimir Poutine et s'était confronté en justice en 2002 à l'Etat russe.

En mars, dans la foulée de l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes, Iouri Shelfer avait déclaré dans un communiqué qu'il était "exilé de Russie" depuis cette époque et qu'il rebaptisait sa célèbre marque de vodka par "solidarité avec l'Ukraine."

Les avocats de Brad Pitt estiment que cela n'empêche pas cette marque, "Stoli", d'être "synonyme de Russie" pour le grand public et de constituer à ce titre un "risque international majeur" pour la commercialisation des vins du domaine Miraval. La plainte cite également le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane ("MBS") comme faisant partie du "réseau d'associés de sinistre réputation" de Iouri Shelfer.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Brad Pitt

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles