Braconnage et corruption

Libération.fr

De passage à Paris mardi, Azzedine Downes, directeur général du Fonds international pour la protection des animaux, plaide pour l’«éradication» du braconnage, notamment d’ivoire au Kenya, avec l’aide des nouvelles technologies de surveillance : «Avec le tracking, on a pu remonter certains réseaux de braconniers et voir leurs connexions en retraçant leurs déplacements à moto et en étudiant les poisons dans les balles utilisées pour tuer les animaux.»Photo afp

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Le Premier ministre palestinien échappe à une explosion à Gaza
Au Texas, la police soupçonne un motif raciste après une série de colis piégés meurtriers
Merkel IV Cette fois, ça y est, Berlin a un gouvernement
Tillerson Trump limoge son dernier fusible
#MeToo James Levine viré du Met