Les bracelets de Marie-Antoinette vendus pour plus de 7 millions d'euros aux enchères

·2 min de lecture
Deux bracelets ayant appartenu à Marie-Antoinette, aux enchères le 9 novembre 2021. - Fabrice Coffrini - AFP
Deux bracelets ayant appartenu à Marie-Antoinette, aux enchères le 9 novembre 2021. - Fabrice Coffrini - AFP

876450610001_6281256335001

Des bracelets ayant appartenu à l'ancienne reine de France Marie-Antoinette ont été vendus pour plus de 7 millions d'euros mardi par Christie's. C'est la première fois que ces bracelets de l'épouse de Louis XVI, composés au total de 112 diamants, étaient mis aux enchères.

Le lot des deux bracelets a été adjugé au bout de cinq minutes 6,2 millions de francs suisses (prix au marteau), soit près de 7,5 millions CHF avec la commission (7 millions d'euros), alors que son estimation la plus haute était de 4 millions CHF (3,7 millions d'euros).

"Il y avait de multiples enchérisseurs. (...) La première enchère était de 5 millions de francs, c'est dire l'enthousiasme des collectionneurs pour essayer d'acquérir un véritable morceau d'histoire qui est resté dans la même famille pendant 200 ans", a déclaré Rahul Kadakia, directeur du département Bijoux chez Christie's.

Une grande demande pour les bijoux historiques

Avant de tenter de fuir la France avec Louis XVI et ses enfants à la suite de la Révolution française, Marie-Antoinette envoya ses bijoux à Bruxelles, d'où ils furent ensuite transmis à des proches en Autriche, sa patrie d'origine.

"Le marché des bijoux est très porteur en ce moment, très dynamique. On a vu après le Covid que beaucoup de gens souhaitent acheter des bijoux. Il y a une grande demande surtout de la part des clients d'Asie pour les bijoux historiques", a commenté Olivier Wagner, expert chez Sotheby's.

"Les gens veulent s'identifier aux personnes qui les ont possédés à l'époque et sont prêts à payer un prix pour une provenance, pour une histoire, qui dépasse de beaucoup la valeur intrinsèque de l'objet", a-t-il dit.

Sotheby's va d'ailleurs proposer mercredi une broche et une paire de boucles d'oreilles à clips ayant appartenu à la famille du dernier tsar de Russie, de la dynastie des Romanov.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles