Brûlures, vertiges, malaises... Que se passe-t-il au commissariat de Berck ?

© Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les fonctionnaires de police du commissariat de Berck dans le Pas-de-Calais sonnent à nouveau l'alarme : ils sont victimes de mystérieux malaises depuis 2014. Des travaux de rénovation du bâtiment avaient été réalisés, mais les odeurs suspectes sont revenues il y a quelques semaines. Un nouvel hôtel de police doit être construit en 2024.

"Brûlures des voies respiratoires", "vertiges" et même "saignements du nez ou des oreilles" : des émanations inexpliquées provoquent depuis 2013 d'inquiétants symptômes chez des policiers du commissariat de Berck dans le Pas-de-Calais, qui en appellent à l'administration. "Au départ, ça n'arrivait que de temps en temps, généralement en période de fortes pluies, d'importantes marées. On sentait d'un coup comme une odeur, un dégazement, avec d'emblée des brûlures aux yeux, au visage, aux sinus, des maux de tête... Et un goût en bouche, comme si on suçait un morceau de ferraille", dépeint un policier, qui souhaite rester anonyme, comme cinq autres fonctionnaires berckois.

"Les émanations finissent toujours par revenir"

Mais depuis cet hiver, les symptômes, "plus intenses" et "quasi-permanents", se sont aggravés. Ils touchent, selon les policiers, la "grande majorité du personnel" du commissariat. Dès 2014, après plusieurs malaises, la préfecture avait décidé d'évacuer le commissariat. Et transféré la soixantaine d'agents dans des "bâtiments provisoires", le temps d'analyser l'air. "Comme ils n'ont rien trouvé, on a réintégré les murs. Mais le phénomène s'est reproduit", soupire le premier témoin.

Ni les travaux sur l'aération et la tuyauterie, ni plusieurs déménagements temporaires dans des préfabriqués érigés dans la cour du bâtiment -finalement devenus pérennes - ne viennent à bout du problème. Les émanations "finissent toujours par revenir", enragent les policiers.

>> L...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - "Vertiges, maux de tête,… Quand vous avez ces signaux d’alerte, il faut immédiatement appeler le 15 ou le 112"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles