Les Brésiliens vouent un véritable culte à la propreté

Photo DR

Au Brésil, il y a un cliché bien répandu, bien ancré sur les Français : ils ne se lavent pas, ce sont de vrais cochons ! La preuve : Louis XIV n’aurait pris qu’un seul bain de toute sa vie. Une autre preuve : ils ont inventé les parfums pour dissimuler leurs (mauvaises) odeurs. Les Brésiliens affirment avec orgueil : “C’est tout notre contraire ! ”

Propres sur eux

C’est vrai : les Brésiliennes et les Brésiliens sont propres sur eux, très propres, à la limite de l’excès ! Ils prennent plusieurs douches par jour (record du monde !). Ils sont des champions de la consommation de déodorants. Ils se brossent les dents après chaque repas. Ils prennent soin de leurs corps, et ce dans tous les milieux sociaux. Les femmes fréquentent intensivement manucures, coiffeuses et esthéticiennes.

D’où viennent ces excellentes habitudes ? De l’héritage indien, dit-on généralement. Les Indiens se baignent beaucoup, se dépilent, lavent fréquemment leurs cheveux, qu’ils peignent avec soin, et enduisent leur corps d’huiles extraites de végétaux de la forêt. Cette explication est possible. Si ce n’est pas prouvé, c’est bien trouvé ! On pourrait y ajouter l’héritage africain. On peut aussi avancer l’argument du climat. Dans la majeure partie du pays, le climat est chaud et souvent humide. Rien de tel qu’une bonne douche pour éliminer la sueur et rafraîchir le corps !

Cette propreté inclut bien évidemment des préoccupations hygiéniques : pas question de prendre des aliments directement avec la main sans un petit napperon de papier, même pour un hamburger ou un morceau de pizza dans les innombrables fast-foods du pays. L’image du Parisien avec sa baguette de pain sous le bras choque beaucoup ici !

Propres chez eux

La propreté va bien au-delà du seul corps. Les intérieurs des habitations sont nickel, nettoyés, astiqués, parfaitement tenus, même dans les favelas. C’est la fierté des ménagères. Dans les appartements bourgeois, c’est le travail quotidien de la domesticité. Eux aussi, les gardiens d’immeuble assurent la propreté maniaque de tous les recoins des édifices, y compris du trottoir attenant, placé par la municipalité sous leur responsabilité ! Les voitures sont lavées et choyées, intérieur comme extérieur, au minimum une fois par semaine. Tous les jours, pour qui dispose d’un chauffeur ! Ça fait aussi partie du statut.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles