Brésil: un suspect reconnaît avoir pris part à l'assassinat des disparus en Amazonie

Des recherches sont en cours en Amazonie pour retrouver le journaliste britannique Dom Phillips et l'indigéniste brésilien Bruno Pereira disparus, le 11 juin 2022 - Joao LAET - AFP
Des recherches sont en cours en Amazonie pour retrouver le journaliste britannique Dom Phillips et l'indigéniste brésilien Bruno Pereira disparus, le 11 juin 2022 - Joao LAET - AFP

Un suspect arrêté après la disparition du journaliste britannique Dom Phillips et de l'expert brésilien Bruno Pereira en Amazonie a reconnu avoir enterré leurs corps et a montré aux autorités le lieu où ils se trouvaient, a annoncé mercredi la Police fédérale, qui dit y avoir retrouvé des "restes humains".

"Hier soir nous avons obtenu les aveux du premier des deux suspects arrêtés (...) qui a raconté en détail comment le crime a été commis et nous a dit où les corps avaient été enterrés", a expliqué en conférence de presse le chef de la Police fédérale de l'Etat d'Amazonas, Eduardo Alexandre Fontes, dix jours après la disparition des deux hommes.

Le policier a indiqué que le suspect, un pêcheur de 41 ans nommé Amarildo da Costa de Oliveira, avait reconnu avoir participé au "crime", mais sans préciser son rôle. Le pêcheur avait été amené par la police sur les lieux des recherches pour leur montrer l'endroit précis.

"Nous allons pouvoir les ramener à la maison et leur dire adieu avec amour"

"Des excavations ont été effectuées sur place, les fouilles vont continuer, mais des restes humains ont déjà été retrouvés", a ajouté Eduardo Alexandre Fontes. "Dès que nous aurons pu vérifier grâce à l'expertise qu'il s'agit bien de restes des corps de Dom Phillips et Bruno Pereira, ils seront restitués aux familles".

L'épouse brésilienne du journaliste, Alessandra Sampaio, a tenu à remercier dans un communiqué "toutes les équipes qui ont mené les recherches, notamment les indigènes bénévoles" dont l'absence lors de la conférence de presse a été critiquée par de nombreux observateurs.

"Même si nous attendons encore les confirmations définitives, ce dénouement tragique met fin à l'angoisse de ne pas savoir où de trouvaient Dom et Bruno. À présent, nous allons pouvoir les ramener à la maison et leur dire adieu avec amour", a-t-elle déclaré.

"Aujourd'hui, nous débutons aussi notre combat pour la justice (...) Nous n'aurons la paix que quand seront prises les mesures nécessaires pour que de telles tragédies ne se reproduisent pas".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles