Brésil : regain de manifestations anti-Bolsonaro

Un homme à terre mime l’asphyxie subie par l’Afro-Américain George Floyd. Le contexte des violences policières américaines a frappé les manifestants brésiliens de Manaus, mais c’est surtout la haine et la défiance envers leur président qui les poussent dans la rue. À leurs yeux, il est responsable du climat délétère qui sévit au Brésil depuis son élection il y a un an et demi. Ils l’accusent notamment de despotisme et de racisme. "Bolsonaro nous oppresse", a lancé un manifestant. L’épidémie ne faiblit pas Des attaques que Jair Bolsonaro a ignoré. Devant ses partisans à Brasilia, le président a une nouvelle fois défendu sa politique et a appelé à un déconfinement plus rapide. Pourtant, la pandémie de coronavirus au Brésil progresse toujours : record de décès en une journée mardi et déjà plus de 30 000 morts.