Brésil : ce qu'il faut retenir de la première prise de parole de Bolsonaro depuis sa défaite

© EVARISTO SA / AFP

Jair Bolsonaro s'est engagé mardi à "respecter la Constitution en tant que président" du Brésil , sortant de son silence deux jours après sa défaite électorale contre le dirigeant de gauche Lula , dont il n'a pas reconnu la victoire. Son chef de cabinet, Ciro Nogueira, a indiqué après une très brève allocution de Bolsonaro au palais présidentiel que ce dernier avait "autorisé la transition".

>> LIRE AUSSI«Je suis blessé» : au Brésil, les partisans de Jair Bolsonaro sous le choc après sa défaite

Le président brésilien Jair Bolsonaro a également déclaré mardi que les manifestations en son soutien devaient être "pacifiques", condamnant les barrages routiers qui "empêchent la liberté de circulation" dans quasiment tout le pays.

"Les manifestations pacifiques toujours les bienvenues"

Lors de cette première prise de parole depuis sa défaite à la présidentielle contre Lula , Jair Bolsonaro a commencé "par remercier les 58 millions de Brésiliens" qui ont voté pour lui le 30 octobre. "Les mouvements populaires actuels sont le fruit de l'indignation et d'un sentiment d'injustice concernant la façon dont le processus électoral s'est déroulé. Les manifestations pacifiques seront toujours les bienvenues", a-t-il ajouté, nuançant toutefois : "Mais nos méthodes ne peuvent pas être celles de la gauche, qui ont toujours nui à la population avec des intrusions dans les propriétés privées et des destructions de patrimoine, et en restreignant la liberté de circulation."

"La droite a vr...


Lire la suite sur Europe1