Brésil: le président de Petrobras limogé par la présidence

Au Brésil, le président Luiz Inacio Lula da Silva a limogé Jean Paul Prates, le PDG du géant pétrolier public Petrobras. En cause, il y a un différend concernant la distribution de dividendes extraordinaires au titre de l’exercice 2023, au cours duquel le groupe a enregistré le deuxième plus gros bénéfice de son histoire.

Selon les médias brésiliens, le gouvernement va proposer de remplacer Jean Paul Prates par Magda Chambriard, ancienne directrice générale de l’Agence nationale du pétrole. Jean Paul Prates est un ancien sénateur du Parti des travailleurs (PT), le parti de gauche du président Lula. Ses difficultés ont commencé le 7 mars dernier, lorsque le conseil d’administration de Petrobras a décidé de ne pas verser, de dividendes à ses actionnaires, pour 2023.

Pour le gouvernement brésilien qui détient plus de la moitié du capital de Petrobras, l’entreprise devait conserver ses liquidités, pour augmenter ses investissements. Reste que le géant pétrolier n’appartient pas seulement à l’exécutif brésilien, il compte de nombreux actionnaires privés.

Finalement, le 25 avril dernier, le conseil d’administration approuve le versement de 4 milliards d’euros de dividendes, et le placement de 22 milliards dans un fonds destiné à garantir le versement de dividendes dans le futur. Même si les actionnaires ont obtenu gain de cause, Jean Paul Prates restait dans une position instable, en raison de fortes tensions avec le gouvernement brésilien.


Lire la suite sur RFI