Brésil: le président de Petrobras limogé 40 jours après avoir été nommé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président brésilien Jair Bolsonaro a limogé lundi José Mauro Coelho, nommé il y a seulement 40 jours. Le gouvernement l'a remercié pour son travail, sans préciser les raisons de cette décision. Jair Bolsonaro s'élève depuis plusieurs mois contre la hausse du prix du pétrole et les bénéfices records de Petrobras.

Les deux prédécesseurs de M. Coelho, Roberto Castello Branco et Joaquim Silva e Luna, avaient été évincés à la suite de critiques de Jair Bolsonaro en lien avec la hausse des prix des carburants.

M. Coelho, qui venait du ministère des Mines et de l'Energies,avait pris les rênes de Petrobras le 14 avril et assuré qu'il n'y aurait pas de changement dans sa politique de prix, qui suit le cours international du pétrole brut, lequel s'est envolé ces derniers mois en raison de la guerre entre la Russie et l'Ukraine.

Le chef d'Etat, Jair Bolsonaro, compte briguer un deuxième mandat aux élections d'octobre prochain et subit la pression de la forte inflation dans le pays sud-américain.

Sans préciser les raisons du limogeage, le gouvernement l'a remercié pour son travail, tout en soulignant que « le Brésil traverse actuellement un moment difficile, en raison des effets de l'extrême volatilité des hydrocarbures sur les marchés internationaux ».

Quelques jours auparavant, le président s'était élevé contre la compagnie pétrolière, comme il le fait régulièrement, en déclarant que ses bénéfices représentaient « un viol », après la publication de bénéfices trimestriels conséquents.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles