Brésil : le président Lula limoge le chef de l’armée

© EVARISTO SA / AFP

Le président du Brésil Lula en est sûr : les manifestants qui ont envahi le palais présidentiel il y a deux semaines, ont bénéficié d’une aide intérieure. Pour rappel, plus de 4.000 partisans de l'ancien président Jair Bolsonaro ont semé le chaos à Brasilia le 8 janvier, envahissant et saccageant le palais présidentiel, le Congrès et la Cour suprême. Depuis cet événement qui a secoué les débuts de son nouveau mandat, Lula avait annoncé un examen « approfondi » du personnel du palais. C’est pourquoi il a commencé une véritable purge au sein de l’appareil militaire au service de l’exécutif.

Même si pour lui, le principal coupable de ces émeutes n’est autre que Jair Bolsonaro. Ce samedi, Lula a donc décidé de limoger le chef de l’armée, Julio César de Arruda. Il assumait cette fonction par intérim depuis le 30 décembre, deux jours avant la fin du mandat du président d'extrême droite Jair Bolsonaro. Il avait également été confirmé début janvier par la nouvelle administration de Lula. Il sera remplacé par le commandant militaire du sud-est, Tomas Ribeiro Paiva, selon GloboNews.

 

Lire aussi - Brésil : le président Lula devra « réformer et démilitariser les services de sécurité et de renseignement »

Tomas Ribeiro Paiva avait affirmé dans un discours public mercredi que l'armée continuerait « à garantir la démocratie ». « C'est le régime du peuple, de l'alternance au pouvoir. C'est le vote. Et lorsque nous votons, nous devons respecter le résultat des urnes », avait-il déclaré, dan...


Lire la suite sur LeJDD