Brésil : le président Jair Bolsonaro accuse (sans preuve) Leonardo DiCaprio de financer les incendies en Amazonie

franceinfo avec AFP

"C'est un mec cool DiCaprio, non ? Il donne de l'argent pour brûler l'Amazonie." Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a accusé, vendredi 29 novembre, l'acteur américain Leonardo DiCaprio de financer la destruction de la forêt amazonienne. Une accusation surprenante lancée par le dirigeant d'extrême droite, qui n'a pas avancé la moindre preuve pour corroborer son propos.

Cette sortie est liée à la brève arrestation de quatre pompiers volontaires, membres de la Brigade des incendies d'Alter do Chao, accusés d'avoir provoqué des incendies dans l'Etat amazonien du Para, dans le nord du Brésil. La détention des pompiers volontaires avait été dénoncée comme "abusive" par diverses ONG et, devant l'ampleur de la controverse, le gouverneur de l'Etat du Para avait dessaisi le commissaire en charge de l'enquête.

Pour justifier cette arrestation, la police avait simplement invoqué des "indices" selon lesquels ils auraient provoqué les incendies, pour en revendre les images au Fonds mondial pour la nature (WWF), qui les aurait ensuite utilisées afin de récolter des fonds à l'étranger, y compris auprès de l'acteur américain Leonardo DiCaprio. "En octobre, j'avais déclaré que de nombreux incendies pouvaient être liés aux ONG. Maintenant la police du Para a capturé plusieurs suspects", s'était réjoui sur Twitter Jair Bolsonaro.

"Des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi