Brésil: en pleine pandémie de Covid-19, l'énorme fête de Neymar pour le réveillon ne passe pas

·2 min de lecture

Autour de 500 personnes seraient invitées pour une fête de cinq jours dans un manoir sur la côte, dans l’état de Rio. Alors que le Brésil a dépassé la barre des 190 000 morts du coronavirus ce week-end, et fait face à une seconde vague, c'est une information qui choque les Brésiliens, qui ne portaient déjà pas le joueur du PSG dans leur cœur.

De notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino

Une fois de plus, Neymar démontre qu’il est totalement déconnecté de la réalité. L’évènement qui se déroule du 25 décembre au 1er janvier est une véritable « fête macabre » selon les journaux brésiliens.

« Ce sont 500 personnes qui peuvent contaminer des milliers de personnes ! C’est complètement absurde de faire ça en pleine pandémie. C’est jouer avec la vie des autres. Il est incomplètement inconscient, n’a aucun amour pour son prochain », estime une brésilienne.

Evènements publics annulés

Alors que les évènements publics sont annulés, à l’image du traditionnel Nouvel an sur les plages de Copacabana, Neymar fait figure de contre-exemple. « Son attitude déçoit beaucoup les Brésiliens. Alors que beaucoup font attention, d’autres comme lui se paient ce luxe. Il n’en a rien à faire des autres », estime une autre.

L’entourage du joueur a d’abord nié l’existence de la fête, c’est à travers les groupes de musique engagés pour l’évènement que la nouvelle a fuité. « Ça ne me surprend pas beaucoup. Neymar a toujours posé aux côtés de Bolsonaro, c’est un mec qui aime les fêtes. Il fait partie de cette nouvelle génération qui a décidé de ne pas respecter les mesures de précaution. Mais 500 personnes, c’est de la provocation », constate quant à lui un Brésilien.

Face à la polémique, l’entreprise qui organise la fête a publié un communiqué assurant que la fête sera réduite à 150 personnes et respectera les protocoles sanitaires.