Brésil : moins connue que l'Amazonie, la Forêt atlantique subit de plein fouet la déforestation

La Forêt atlantique a perdu, entre novembre 2020 et octobre 2021, quelque 21.600 hectares de surface, a indiqué le 25 mai la Fondation SOS Mata Atlantica.

On parle moins d'elle que de l'Amazonie, mais la vaste Forêt atlantique ("Mata atlantica"), également située au Brésil, a subi l'an dernier une hausse de 66% de la déforestation, selon une ONG.

Moins "20.000 terrains de football" en une année

La Forêt atlantique a perdu, entre novembre 2020 et octobre 2021, quelque 21.600 hectares, soit l'équivalent de plus de 20.000 terrains de football, a indiqué tard le 25 mai la Fondation SOS Mata Atlantica. Cette ONG, qui se fonde sur des images satellitaires fournies par l'Institut national de recherches spatiales (INPE), avertit que ce biome qui s'étend sur 100.000 km2 le long de la côte atlantique du Brésil court "un risque élevé". La surface déboisée est en hausse de 66% par rapport aux 12 mois précédents et cette déforestation a relâché dans l'atmosphère 10,3 millions de tonnes de CO2, d'après l'ONG.

"Nous ne nous attendions pas à une progression aussi forte, nous pensions que la Forêt atlantique était un peu plus préservée de l'explosion de la déforestation (que d'autres biomes au Brésil) en raison du nombre plus importants de contrôles", a dit à l'AFP Luis Guedes Pinto, responsable à SOS Mata Atlántica. "Ceci montre que le biome souffre aussi du démantèlement de la politique et de la législation de protection de l'environnement", a ajouté Guedes Pinto.

12% de la surface originelle

Depuis l'arrivée au pouvoir du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, en janvier 2019, la déforestation annuelle moyenne de l'Amazonie brésilienne a augmenté de plus de 75% par rapport à la décennie précédente. La Forêt atlantique ne conserve plus aujourd'hui que 12% de sa surface originelle, en raison de l'urbanisation des côtes brésiliennes, de la spéculation immobilière autour des grandes métropoles, et de l'extension de l'agriculture. Certains Etat comme Rio de Janeiro ou Sao Paulo mènent des initiatives de reboisement, mais 15 des 17 Etats qui l'abritent ont vu une hausse de la déforestation l'an dernier.

Photo fournie par la Fondation SOS Mata Atlantica d'une partie déboisée de la région de Setubinha, dans l'Etat brésilien de Minas Gerais, le 20 mai 2022 (SOS Mata Atlantica/AFP/Archives - -)
Photo fournie par la Fondatio[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles