Brésil : le ministre de la Justice démissionne, accusant le président d'"ingérence politique"

franceinfo avec AFP

Le très populaire ministre de la Justice du Brésil, Sergio Moro, a démissionné avec fracas vendredi 24 avril en invoquant l'"ingérence politique" du président Jair Bolsonaro dans les affaires judiciaires. Les graves accusations de l'ancien juge anticorruption ont suscité de vives réactions politiques, certains considérant même qu'elles pouvaient constituer un motif de destitution du chef de l'Etat.

Après des mois de tension avec le président, qui avait pourtant promis de lui donner "carte blanche", Sergio Moro a démissionné. En cause, l'éviction du chef de la Police fédérale, Mauricio Valeixo, par Jair Bolsonaro. Sergio Moro a affirmé le président souhaitait remplacer Mauricio Valeixo par "une personne avec qui il aurait un contact personnel, qu'il pourrait appeler pour obtenir des informations sur les enquêtes" en cours. Jair Bolsonaro a affirmé pour sa part que Sergio Moro était d'accord pour le laisser partir, mais seulement en novembre, après être assuré de sa propre nomination par le président à la Cour suprême. Ce que l'ancien ministre a immédiatement démenti sur Twitter.

Une enquête ouverte après ces accusations

Jair Bolsonaro a assuré ne jamais avoir "réclamé d'information sur une quelconque enquête en cours". Il a admis être intervenu à plusieurs reprises (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi