Climat : « Le Brésil prêt à jouer à nouveau les premiers rôles », affirme Lula

L’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva a été élu à la tête du Brésil en battant de justesse le président sortant, Jair Bolsonaro.  - Credit:SUAMY BEYDOUN / AGIF / AGIF via AFP
L’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva a été élu à la tête du Brésil en battant de justesse le président sortant, Jair Bolsonaro. - Credit:SUAMY BEYDOUN / AGIF / AGIF via AFP

« Le Brésil est de retour ! » a lancé le président élu Lula, prônant « la paix et l'union » après sa victoire d'une courte tête sur le président sortant d'extrême droite Jair Bolsonaro, à l'issue d'une campagne ultrapolarisée. « À partir du 1er janvier, je vais gouverner pour les 215 millions de Brésiliens et Brésiliennes, pas seulement ceux qui ont voté pour moi », a promis Luiz Inacio Lula da Silva, 77 ans, la voix éraillée par l'émotion, lors de son discours de la victoire dans un hôtel à São Paulo.

« Personne ne veut vivre dans un pays divisé, en état de guerre perpétuelle. Ce pays a besoin de paix et d'union. (…) Il n'y a pas deux Brésil, nous sommes un seul peuple, une seule nation », a insisté l'icône de la gauche en référence à la présidence clivante de Bolsonaro. L'écart, de moins d'un point de pourcentage, est le plus serré entre deux finalistes de la présidentielle depuis le retour à la démocratie après la dictature militaire (1964-1985). Lula a obtenu 50,9 % des voix, contre 49,1 % pour Jair Bolsonaro, qui ne s'était toujours pas manifesté près de deux heures après l'annonce du résultat final.

À LIRE AUSSILula-Bolsonaro : guerre sainte à Rio

Un silence assourdissant qui laisse planer la menace d'une éventuelle contestation de ce résultat. Ces derniers mois, Lula était donné gagnant dans les sondages, bien que son avance se soit réduite au fil des semaines. Les bureaux de vote avaient fermé dimanche à 17 heures (21 heures, à Paris) au Brésil, où 15 [...] Lire la suite