Publicité

Brésil: pour Lula, les catastrophes naturelles «s'intensifient avec le changement climatique»

Le sud-est du Brésil et notamment l’État de Rio de Janeiro est frappé par de violentes tempêtes et des précipitations records après une vague de chaleur. Une catastrophe naturelle qui a fait des milliers de sans-abri et au moins 20 morts jusqu'à présent, selon le président Lula qui s'est exprimé sur X - pointant du doigt le changement climatique.

Sous la pluie battante, les secouristes tentent de trouver des victimes dans les décombres – la situation est maintenant particulièrement chaotique dans la ville de Mimoso del Sul au nord de Rio, où des quartiers entiers sont sous les eaux, des véhicules emportés par les torrents. Seuls les toits des maisons émergent encore des flots.

Ces scènes de désolation rappellent celles de Petropolis où des rivières de boue s’étaient déversées dans les rues escarpées de la ville. Quelque 241 personnes étaient mortes dans cette ville touristique en 2022, à la suite de fortes pluies.

À lire aussiBrésil: après une vague de chaleur, une tempête sème la mort dans le sud-est

De telles tragédies « s'intensifient avec le changement climatique », écrit le président brésilien Lula dans un message publié la nuit dernière sur la plateforme X. Il exprime sa sympathie avec les proches des victimes et assure : « nous travaillons (…) pour renforcer la protection civile et l’assistance du gouvernement fédéral en temps de crise, ainsi que pour augmenter les ressources destinées à la prévention ».


Lire la suite sur RFI