Brésil : Lula élu président pour un troisième mandat

© REUTERS/Carla Carniel

C’est un retour historique au pouvoir. Une victoire que Lula compare à une véritable « résurrection ». Dimanche soir, douze ans après avoir quitté le pouvoir avec une popularité record de 87 %, Lula  a remporté l’élection présidentielle au Brésil face à Jair Bolsonaro, faisant de lui le nouveau chef de l’État, rapporte l’AFP. L’ancien président commencera dès le 1er janvier un troisième mandat. Face à une foule composée de centaines de milliers de sympathisants réunis sur l'Avenida Paulista de Sao Paulo, Lula a plaidé pour la « paix et l’unité ».

Lire aussi - Présidentielle au Brésil : polémique autour de barrages filtrants retenant les électeurs

Silence de Jair Bolsonaro

« À partir du 1er janvier, je vais gouverner pour les 215 millions de Brésiliens et Brésiliennes, pas seulement ceux qui ont voté pour moi », a déclaré l’icône de gauche. Lula a estimé que « personne » ne souhaitait vivre « dans un pays divisé, en état de guerre perpétuelle ». Pour lui, « il n'y a pas deux Brésil, nous sommes un seul peuple, une seule nation », a-t-il assuré en écho à son opposant d’extrême droite.

Lula s’est d’ailleurs dit « inquiet » du silence de son adversaire Jair Bolsonaro, indique l’AFP. Le président sortant n’avait en effet pas encore reconnu sa défaite quatre heures après le résultat du scrutin. Il a perdu l’élection de peu : Luiz Inacio Lula da Silva a récolté 50,9 % des voix au second tour contre 49,1 % pour le chef populiste.

Lire aussi - Présidentielle au Brésil : les instituti...


Lire la suite sur LeJDD