Brésil: Jair Bolsonaro gracie des agents de sécurité condamnés pour homicide

Les agents de sécurité condamnés pour homicide involontaire bénéficient d’une grâce présidentielle de Noël. Il s'agit de la première grâce présidentielle accordée par le président brésilien, Jair Bolsonaro.

Avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard

Au Brésil, le président Jair Bolsonaro a signé un décret à la veille de Noël, qui accorde la grâce présidentielle à tous les agents de sécurité condamnés pour homicides involontaires. Dans la pratique, cela veut dire que leurs crimes sont bel et bien pardonnés. Le nombre de policiers et de militaires qui en bénéficient n’a pas été précisé.

Ne pas remettre en liberté des « voleurs » ou des « corrompus »

Ce n’est pas la première fois que Jair Bolsonaro, lui-même ancien militaire, évoque de pareilles mesures. Il avait déjà envoyé un projet de loi qui promettait l’impunité aux policiers et aux soldats engagés dans des opérations de maintien de l’ordre. Mais le Congrès avait rejeté cette mesure.

Le ministre de la Justice, Sergio Moro, a justifié cette grâce présidentielle en affirmant que, contrairement à ce qu’il se passait sous les gouvernements antérieurs, elle ne permettrait pas de remettre en liberté des « voleurs » ou des « corrompus ».

►À lire aussi : Dans les favelas brésiliennes, la violence policière atteint des sommets

Seules exceptions à la grâce présidentielle de Noël : les cas de torture ou de viol, de terrorisme, de corruption ou encore des infractions disciplinaires graves.