Brésil: duel à distance entre Lula et Bolsonaro lors d'un 1er-Mai très politique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour le 1er-Mai, l’ancien syndicaliste Lula a mobilisé ses troupes devant un stade de football de Sao Paulo, où il a célébré l’union syndicale contre le gouvernement Bolsonaro. Le président a lui aussi appelé à manifester dans plusieurs villes, alors que l’écart entre les deux candidats à l’élection d’octobre s’amenuise.

Avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard

C’est au son de « Lula, guerrier du peuple brésilien » que l’ancien président a été accueilli par des milliers de militants chauffés à blanc après 4 heures de discours de syndicalistes, de chants et de musique populaire.

Pour ce 1er-Mai qui précède les élections d’octobre, tous les syndicats s’étaient rassemblés autour de Lula, même les plus modérés. Avec une seule cible : le président sortant Jair Bolsonaro. « Ce dirigeant actuel que je traite de fasciste et de génocidaire, il n’a jamais reçu les dirigeants syndicaux. Alors ce type ne gouverne que pour ses miliciens », a clamé Lula.

Faible écart dans les sondages

L’ancien président a mis l’accent sur la vie chère et sur la faim qui toucherait, selon lui, 19 millions de personnes, soit près de 10% de la population. Lula affirme vouloir lutter pour un « pays civilisé ».

Mais Jair Bolsonaro n’a pas voulu laisser la gauche occuper tout le terrain en ce 1er-Mai. Il a convoqué plusieurs manifestations pro-gouvernementales. Il a même fait une brève apparition devant ses militants à Brasilia, alors que certains sondages montrent qu’il n’a plus que six points de retard sur Lula. La lutte ne fait donc que commencer, et elle s’annonce très rude.

► À lire aussi: Brésil: le chômage et la précarité des salariés en hausse à quelques mois de la présidentielle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles