Un Brésil divisé se rend aux urnes pour élire son nouveau président

AP - Bruna Prado

Les bureaux de vote ont ouvert ce dimanche matin au Brésil où 156 millions d'électeurs sont appelés à choisir entre le président sortant, Jair Bolsonaro, et l'ancien président Lula, âgé de 77 ans et favori des sondages. Une surprise n'est pas à exclure, dans cette élection qui aura été marquée par une opposition farouche entre les deux candidats.

C'est le jour J au Brésil, après une campagne choc entre deux personnalités au caractère très différent, deux dirigeants très populaires qui réunissent chacun à peu près la moitié des électeurs, rapporte notre envoyé spécial, Achim Lippold. Le dépouillement risque de ce fait de prendre plus de temps que prévu.

Lula da Silva a voté dans la matinée dans son bureau de São Bernardo do Campo à São Paulo, en compagnie de plusieurs responsables de son parti. Il a dit avoir « confiance dans une victoire de la démocratie ». S'il gagne, il deviendra le premier président à revenir au pouvoir après avoir déjà accompli deux mandats.

Et si Jair Bolsonaro remporte le scrutin, son rival serait alors le premier président à perdre un second tour après avoir gagné le premier.

Le président en exercice a lui aussi voté, tôt ce dimanche matin, dans un quartier militaire de Rio de Janeiro. Pour mémoire, l'armée est officiellement observatrice et rendra un rapport à l'issue du vote, comme le rappelle notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino.

À lire aussi : Comprendre le bolsonarisme et son ancrage au Brésil

Paroles d'électeurs

Verdict des urnes


Lire la suite sur RFI