Brésil : Bolsonaro visé par l’enquête sur les saccages à Brasilia

Jair Bolsonaro avait été battu de justesse par le candidat de gauche Luiz Inacio Lula da Silva à la présidentielle d'octobre.  - Credit:JOAO GABRIEL RODRIGUES / Agência Estado via AFP
Jair Bolsonaro avait été battu de justesse par le candidat de gauche Luiz Inacio Lula da Silva à la présidentielle d'octobre. - Credit:JOAO GABRIEL RODRIGUES / Agência Estado via AFP

L'ex-président brésilien Jair Bolsonaro, dont des proches ont déjà été mis en cause, est désormais lui-même directement visé par la justice pour son rôle dans le saccage d'institutions nationales à Brasilia. Le juge de la Cour suprême Alexandre de Moraes a annoncé vendredi qu'il incluait, comme le demandait le parquet général, l'ancien chef d'État d'extrême droite dans son enquête visant à découvrir les éventuels instigateurs des violences du 8 janvier dans la capitale brésilienne.

Jair Bolsonaro, battu de justesse par le candidat de gauche Luiz Inacio Lula da Silva à la présidentielle d'octobre, « a effectué une incitation publique à l'exécution d'un crime » en diffusant sur les réseaux sociaux une vidéo « mettant en cause la régularité de l'élection présidentielle de 2022 », avait expliqué le parquet dans un communiqué.

Une vidéo au cœur de l'enquête

Cette vidéo a été publiée deux jours après l'invasion du siège de la présidence, du Congrès et de la Cour suprême par des milliers de bolsonaristes, puis effacée, a rappelé le parquet. Mais elle pourrait selon lui apporter « un lien de preuve » justifiant « une enquête globale sur les actes effectués avant et après le 8 janvier 2023 » par Jair Bolsonaro. L'ancien président « n'a jamais eu le moindre lien ou participation avec ces mouvements », ont affirmé ses avocats dans un communiqué transmis à l'AFP, en attribuant les violences de Brasilia à des éléments « infiltrés ».

À LIRE AUSSIInvasion des lieux de pouvoi [...] Lire la suite