Brésil: le bilan des inondations passe à 20 morts, 63.000 personnes déplacées

·2 min de lecture
REUTERS/Amanda Perobelli

Les inondations provoquées par de fortes pluies dans l'Etat de Bahia ont fait deux nouveaux morts, portant à 20 le nombre de décès depuis début novembre dans la région, avec près de 63.000 personnes déplacées, selon les autorités locales lundi.

Les inondations provoquées par de fortes pluies dans l'Etat de Bahia (nord-est du Brésil) ont fait deux nouveaux morts, portant à 20 le nombre de décès depuis début novembre dans la région, avec près de 63.000 personnes déplacées, selon les autorités locales lundi. "Nous vivons la plus grande catastrophe de l'histoire de Bahia", a déclaré le gouverneur de Bahia, Rui Costa, qui supervise depuis samedi une opération conjointe dans les zones touchées avec le gouvernement fédéral et d'autres Etats.

Deux nouveaux décès ont été enregistrés dans la ville d'Itabuna. Un homme de 21 ans a été emporté par le courant et une femme de 33 ans a été tuée par un glissement de terrain, selon le dernier rapport du gouvernement local lundi après-midi. "L'eau commence à baisser à la source de la rivière Cachoeira et, bien que lentement, on s'attend à une amélioration dans les jours à venir", a déclaré le gouverneur Costa. Des maisons étaient sous l'eau et des rues transformées en rivières dans plusieurs municipalités du sud de l'Etat, touchées depuis jeudi par de fortes précipitations qui ont provoqué la rupture de barrages et le débordement de rivières pendant le week-end.

Le nombre de déplacés à presque doublé depuis dimanche

A Itapetinga, des images aériennes de l'AFP montrent trois hommes pagayant à plat ventre sur une paillasse dans une rue, entourée de maisons dont l'eau arrive jusqu'aux fenêtres. Le nombre de déplacés à presque doublé depuis dimanche avec 62.796 personnes ayant dû quitter leur foyer selon la Protection civile de Bahia (Sudec). Par ailleurs, 358 personnes ont été blessées depuis le début des fortes précipitations en novembre. Au total, on estime que 116 communes, dont au moins 100 en situation d'urgence, et(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles