Brésil: au moins 79 morts et 56 disparus en raison de fortes pluies et de glissements de terrain

Des sauveteurs brésiliens à la recherche de blessés et de survivants, le 29 mai 2022  - Brenda ALCANTARA / AFP
Des sauveteurs brésiliens à la recherche de blessés et de survivants, le 29 mai 2022 - Brenda ALCANTARA / AFP

Le bilan, tragique, n'en finit plus de grimper. En raison des pluies torrentielels qui se sont abattues depuis mardi sur la région de Recife, capitale du Pernambouc, dans le nord-est du Brésil, 79 personnes ont trouvé la mort et au moins 56 sont toujours portées disparues.

En date de dimanche, la mort de 79 personnes a été confirmée et 56 autres étaient toujours portées disparues dans les municipalités de Recife et d'Olinda. "Il y a également 3.957 personnes sans-abri", a précisé la Défense civile du Pernambouc dans un communiqué.

Glissements de terrain

Lors d'une accalmie, quelque 1200 hommes, disposant d'hélicoptères et de bateaux, ont repris dans la matinée de dimanche la recherche des disparus et des personnes isolées.

La tempête a provoqué des glissements de terrain sur les flancs des collines, le débordement des rivières et de grands torrents de boue qui ont tout emporté sur leur passage.

Des images diffusées dimanche par les autorités locales montrent des sauveteurs et des volontaires en train de déblayer les débris à Jardim Monteverde, à la frontière entre Recife et la municipalité de Jaboatao dos Guararapes.

C'est dans cette région où se trouvent des bidonvilles que s'est produit le plus grand drame, samedi matin, lorsqu'un glissement de terrain a tué 19 personnes.

"Onze personnes de ma famille sont mortes"

Onze des personnes tuées dans ce glissement de terrain étaient des proches de Luiz Estevao Aguiar, interrogé en larmes par TV Globo.

"Ma soeur est morte, mon beau-frère est mort, onze personnes de ma famille sont mortes, c'était difficile. C'était très difficile. Je ne m'attendais pas à cela", a déclaré l'homme âgé, qui vit dans une autre commune.

Derrière lui, une chaîne humaine de personnes les pieds enfoncés dans la boue se passaient des seaux de débris qui descendaient la colline.

Les autorités avaient averti samedi que de fortes pluies étaient prévues pour dimanche, mais la tempête s'est finalement calmée dans la matinée de dimanche.

Entre vendredi soir et samedi matin, le volume des précipitations a atteint 70% de ce qui est normalement prévu pour l'ensemble du mois de mai dans certaines parties du Pernambouc.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles