Brésil: après une vague de chaleur, une tempête sème la mort dans le sud-est

Après des températures records cette semaine, une violente tempête a frappé le Brésil vendredi 22 mars. Dans la région de Rio de Janeiro, neuf personnes sont déjà mortes à cause des intempéries. Un bilan qui risque de s'aggraver encore, car la situation reste très critique ce week-end.

Petropolis, ville touristique située à flanc de montage à 70 kilomètres de Rio de Janeiro, a été submergée par plus de 24 heures de pluies torrentielles. Les précipitations records ont transformé la rivière Quitandinha en un puissant torrent qui est sorti de son lit et a tout emporté sur son passage.

Des ponts ont été arrachés, des routes ont été inondées et des glissements de terrain ont enseveli des immeubles résidentiels de plusieurs étages. Des renforts de policiers et l'armée ont été déployés sur place pour aider les secouristes à retrouver des survivants.

Après une chaleur exceptionnelle, avec des températures ressenties de plus de 60° cette semaine à Rio, l'arrivée d'un front froid dans la région caribéenne provoque ce phénomène de tempêtes violentes. Ce n'est pas la première fois que Petropolis est en proie à une catastrophe naturelle : en 2023, 180 personnes avaient été tuées en février, et 150 autres en novembre, lors d'inondations similaires.


Lire la suite sur RFI