Brésil: aide financière pour les plus démunis

·2 min de lecture

Le Congrès brésilien vient de voter une nouvelle aide financière pour les plus démunis. Une aide qui avait été suspendue depuis le début de l'année, mais ses modalités doivent encore être précisées. Pourtant, il y a urgence : l’impact social de la pandémie se fait de plus en plus sentir.

Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard

Dans les quartiers pauvres, le Covid-19 a compliqué la vie de plus de quinze millions d’habitants des favelas. L’aide financière d’urgence n’est plus versée depuis le début de l’année, et les habitants affirment que les donations ont également chuté. Lucas Prata, 31 ans, habite la favela Vila Zilda : « Il faut se débrouiller, trouver des petits boulots ici ou là pour ramener quelque chose à la maison, sinon les enfants se plaignent. Là on rentre, dans une nouvelle période de confinement. Tout va fermer, c’est dur ! »

Le prix de la nourriture flambe

Pour compléter le tableau, le prix de la nourriture a flambé. L’augmentation du coût de la vie cause de sérieux problèmes. Renato Meirelles est le fondateur de l’Institut Locomotive, spécialisé dans la recherche sur la vie dans les favelas : « En moyenne, les gens de la favela mangent moins de deux repas par jour. C’est très grave. Avec la fin de l’aide de l’État, un chômage à un niveau record, et le chaos sanitaire, la population des favelas est acculée. Le spectre de la faim plane à nouveau au-dessus des Brésiliens. »

L’aide financière d’urgence, qui vient d’être approuvée par le Congrès, ne devrait être versée qu’à partir d'avril 2021, pour une durée de trois ou quatre mois. Pendant ce temps, les projets de revenu citoyen ou de revenu minimum de base sont au point mort.

À lire aussi : Covid-19: le Brésil a dépassé pour la première fois les 2000 morts en 24 heures