Boycott : le président du Medef appelle les entreprises françaises à "résister au chantage"

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Il faut serrer les dents. C'est en résumé ce qu'a demandé Geoffroy Roux de Bézieux aux entreprises françaises. Le président du Medef les a appelées lundi 26 octobre à "résister au chantage et malheureusement à subir ce boycott" des produits français dans plusieurs pays du Moyen-Orient. Interrogé sur la radio RMC, le patron des patrons a estimé qu'il fallait "faire passer nos principes avant la possibilité de développer nos affaires".

Manifestations et appels au boycott se sont multipliés dans le monde musulman après de récents propos du président Emmanuel Macron sur l'islam. Le dirigeant du Medef a cependant refusé d'envisager de se livrer à un boycott réciproque: "Ne répondons pas à la bêtise par la bêtise (...) Il n'est pas question de boycotter qui que ce soit, il est question de s'en tenir à nos valeurs républicaines".

Une aide n'est pas encore nécessaire

Pour Geoffroy Roux de Bézieux, "bien sûr c'est une mauvaise nouvelle", mais il a estimé que le boycott était "pour le moment assez localisé" et qu'il n'y avait pour l'instant pas besoin d'une aide publique pour soutenir les entreprises.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi