Boyard-Hanouna: pour Bompard, la venue des insoumis sur TPMP "n'est pas le sujet"

Boyard-Hanouna: pour Bompard, la venue des insoumis sur TPMP "n'est pas le sujet"
Manuel Bompard sur BFMTV-RMC le 15 novembre 2022  - BFMTV
Manuel Bompard sur BFMTV-RMC le 15 novembre 2022 - BFMTV

Invité de BFMTV-RMC ce mardi, Manuel Bompard a fustigé les insultes profanées par Cyril Hanouna envers Louis Boyard dans l'émission Touche pas à mon poste jeudi dernier. Il est "inacceptable qu'un élu de la République, quelle que soit son étiquette politique soit insulté sur un plateau de télévision", a dénoncé le député insoumis des Bouches-du-Rhône.

L'animateur vedette de C8 avait notamment qualifié le Louis Boyard de "tocard", "bouffon" ou encore "abruti". Ce dernier avait précédemment accusé les "cinq personnes les plus riches" de France d' "appauvrir l'Afrique", en citant Vincent Bolloré, propriétaire du groupe Canal +, lui-même détenteur de C8.

"On a le droit de critiquer le patron de la chaîne"

"Quand on va sur une chaîne de télévision, on a le droit de dire ce que l’on veut. On a le droit de critiquer le patron de la chaîne, on a le droit de dire que ses activités en Afrique ne sont pas acceptables", a insisté Manuel Bompard sur BFMTV-RMC.

Louis Boyard avait notamment fait référence à une plainte déposée par 145 Camerounais à l'encontre du groupe Bolloré pour ses liens avec la Société camerounaise de palmeraies. Ils accusent cette dernière de non-respect des droits humains et de dégradations environnementales. En première instance, le tribunal de Nanterre a tranché en faveur du groupe Bolloré.

"Ce n'est pas le sujet"

Manuel Bompard est également revenu sur la défense de Cyril Hanouna. Lequel a notamment rappelé à Louis Boyard qu'il avait travaillé pour Touche pas à mon poste avant de devenir député. "Comme si le fait qu'il avait été payé [...] devait l'empêcher ensuite de critiquer le patron de cette chaîne", a répondu Manuel Bompard

Reste que l'affaire pose une question: les insoumis doivent-ils continuer de se rendre sur le plateau de l'animateur? Plusieurs personnalités du parti comme Raquel Garrido ou Alexis Corbière se sont en effet rendus à plusieurs reprises dans son émission Touche pas à mon poste.

"Ce n'est pas le sujet", a estimé Manuel Bompard. Selon lui, la question concerne davantage les règles s'appliquant aux chaînes. Celles-ci "doivent être appliquées", défend l'insoumis. "ça ne peut pas être: 'si les règles ne sont pas appliquées, vous n'allez pas y aller (sur le plateau de TPMP)".

Après l'incident entre Louis Boyard et Cyril Hanouna, LFI a saisi l'Arcom, le gendarme de l'audiovisuel. De son côté, Louis Boyard a annoncé lundi qu'il porterait plainte pour "injure publique envers une personne chargée d'une mission de service public". En réponse, l'animateur a indiqué qu'il déposerait une plainte prochainement pour diffamation.

Article original publié sur BFMTV.com