Le Boxer : quelles sont les caractéristiques de cette race de chien ?

© Jackson Jorvan / Pexels

Appartenant à la famille des molosses, le Boxer est un chien robuste et puissant. Excellent chien de défense, il est aujourd’hui principalement adopté comme animal de compagnie.

Les origines du Boxer

Le Boxer est un chien d’origine allemande, issu du croisement génétique entre deux espèces : le Bouledogue anglais et le Bullenbeisser allemand. Né au XIXe siècle, le Boxer a été utilisé comme chien de chasse, chien de combat (contre des taureaux et des ours), mais aussi comme et chien policier. Introduit en France au XXe siècle, il a peu à peu été adopté comme animal de compagnie du fait de son caractère docile et affectueux. Le standard de la race a été rédigé pour la première fois en 1902.

Le physique du Boxer

  • taille : de 57 cm à 63 cm (mâle) et de 53 cm à 60 cm (femelle) ;

  • poids : de 30 à 35 kg (mâle) et de 25 à 30 kg (femelle) ;

  • poil : lisse et court ;

  • couleur des poils : unie, bringée ou fauve, avec parfois des marques blanches ;

  • forme de la tête : étroite et cubique ;

  • forme et couleur des yeux : de taille moyenne, ils ne sont ni enfoncés ni globuleux, leur couleur est brun foncé ;

  • forme des oreilles : attachées haut, elles retombent vers l’avant quand elles ne sont pas taillées en pointe ;

  • autres particularités : un museau noir et un chanfrein court caractéristiques.

Le caractère du Boxer

Le Boxer est un excellent chien de défense. Sa fidélité envers son maître et sa famille est exemplaire, et il affectionne particulièrement les enfants avec lesquels il est très protecteur. Joueur et affectueux, c’est un compagnon idéal pour ces derniers. Le Boxer est aussi un chien très intelligent, doux et vif à la fois. Doté d’un physique athlétique, il aura besoin de se dépenser plusieurs fois par jour. Une éducation canine précoce est nécessaire afin de canaliser certains traits dominateurs.

La santé du Boxer

Le chanfrein court de cette l’expose parfois à des problèmes respiratoires, particulièrement en cas de fortes chaleurs. Il ne faut ainsi jamais laisser un Boxer en plein soleil . La taille et la forme tombante de ses oreilles peuvent par ailleurs favoriser le développement d’otites.

L’étude « » montre également la prédisposition du Boxer à[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles