Boxe: «Marvelous» Marvin Hagler, légende des poids moyens, est décédé

·4 min de lecture

Le monde de la boxe est en deuil. Samedi 13 mars, «Marvelous» Marvin Hagler est mort. Le boxeur américain s'en est allé « de façon inattendue » à l'âge de 66 ans, a annoncé son épouse. Champion du monde incontesté des poids moyens dans les années 1980, il livra plusieurs combats d'anthologie. Marvin Hagler laisse une grande trace dans l'histoire du noble art.

« Marvelous » (« Le Merveilleux ») n'est plus. Féroce, «Marvelous» Marvin Hagler l'était sur les rings. C'est aussi brutalement qu'il est parti. C'est son épouse, Kay, qui a transmis la triste information sur les réseaux sociaux, samedi 13 mars : « Je suis désolée de faire une très triste annonce. Aujourd'hui, malheureusement, mon époux bien-aimé « Marvelous » Marvin est décédé de façon inattendue à son domicile, ici dans le New Hampshire. »

Né le 23 mai 1954, celui qui naquit sous le nom complet de Marvin Nathaniel Hagler est décédé à l'âge de 66 ans. Kay Guarrera Hagler n'a pas indiqué la cause de sa disparition. « Notre famille demande de respecter notre intimité pendant cette période difficile », a-t-elle juste indiqué. « Marvelous » Marvin était près de cinq enfants, nés d'une précédente union.

Et Marvin devint « Marvelous »

Mi-1973, peu avant son 19e anniversaire, le jeune Marvin Hagler déboule sur les rings professionnels dans la catégorie des poids moyens. Et il s'y fait rapidement un nom. Un an et demi après, alors qu'il affiche déjà 14 victoires en autant de combats, l'Américain frappe un premier coup en dominant Sugar Ray Seales, le champion olympique en titre. La machine Hagler est lancée.

Fin 1979, il ne parvient pas à arracher à l'Italien Vito Antuofermo les ceintures WBA et WBC de champion du monde. Leur face à face se solde par un nul. Mais l'heure de l'avènement est imminente pour l'Américain. Le 27 septembre 1980, Marvin Hagler s'offre une 50e victoire, pour deux nuls et deux défaites, en détrônant le Britannique Alan Minter. C'est le début d'une décennie de folie chez les poids moyens.

En 1982, vexé qu'on ne l'appelle pas par le surnom qu'il s'est attribué, Marvin Hagler changer légalement de nom : désormais, ce sera « Marvelous » Marvin Hagler. Cogneur violent, crâne lisse et moustache et bouc impeccables, le champion du monde est alors aussi incontournable qu'incontestable. Tous les challengers qui le défient tombent KO.

1985 : « The War », combat d'anthologie entre Hagler et Hearns

Dans les années 1980, « Marvelous » Marvin Hagler n'est pas le seul à faire des étincelles. Chez les poids légers et super-welters, Roberto Duran est aussi redoutable. Le Panaméen finit par grimper chez les poids moyens pour se mesurer à l'Américain fin 1983. Pour la première et la seule fois de sa carrière, le champion est poussé jusqu'au 15e et dernier round. C'est limite, mais Hagler se libère dans les deux dernières reprises et conserve ses ceintures aux points.

Le meilleur est à venir. En avril 1985, c'est « The War » (« La Guerre »), le nom de l'affiche entre « Marvelous » Marvin Hagler et Thomas Hearns, surnommé « Hitman » (« Le Tueur ») avec ses longs bras démesurés. Ce combat reste, encore aujourd'hui, comme l'un des plus violents de l'histoire. Il n'a duré que trois rounds... mais quelle sauvagerie sur le ring du Caesars Palace de Las Vegas.

« Marvelous », invaincu depuis neuf ans, et « Hitman », battu seulement une fois (par « Sugar » Ray Leonard) et récent vainqueur expéditif de Duran, se livrent un combat d'une férocité terrible dès le premier round. « Le combat du siècle » est un surnom souvent repris pour dépeindre divers affiches. Mais il n'y a que les trois premières minutes de ce Hagler-Hearns qui portent le surnom de « round du siècle ». Finalement, dans la troisième reprise, le champion abat le challenger et conserve son trône sous un tonnerre d'applaudissements.

Un dernier combat perdu face à « Sugar » Ray Leonard

En 1986, «Marvelous» Marvin Hagler enchaîne une douxième défense réussie face à l'Ougandais John Mugabi, avant de s'incliner aux points face à « Sugar » Ray Leonard, à l'issue d'un combat très controversé. Leonard, qui sortait de sa retraite après trois années d'inactivité et une opération à un oeil, se montre tactique et esquive le style brut de Hagler. Les trois juges sont partagés, et le public fustige le résultat final. Mais c'est bien le style du challenger qui l'emporte.

Ce combat contre « Sugar » Ray Leonard est le dernier de la carrière de « Marvelous » Marvin Hagler, qui se retire avec une fiche exceptionnelle de 62 victoires pour deux nuls et trois défaites. Élu boxeur de l'année en 1983 et 1985, le poids moyen fut introduit au « Hall of Fame » (« Temple de la Renommée ») en 1993.