Boxe: Joshua se venge de Ruiz Jr et remonte sur le trône

Six mois après sa défaite-surprise et la perte de ses ceintures contre le Mexicain Andy Ruiz Jr, Anthony Joshua a pris sa revanche samedi 7 décembre. A Diriyah, en Arabie saoudite, le poids lourd britannique a battu son adversaire aux points et repris les ceintures IBF, IBO, WBA et WBO de champion du monde.

Le roi est de retour. Détrôné à New York début juin pour ce qui a constitué l’une des plus grosses surprises de l’histoire de la boxe, à hauteur du fameux Tyson-Douglas de 1990, Anthony Joshua a repris son bien ce samedi 7 décembre 2019. Loin de Londres, son terrain de jeu favori. Loin de New York, lieu de sa lourde chute il y a six mois. C’est en Arabie saoudite, dans la Diriyah Arena, que le Britannique a reconquis les ceintures IBF, IBO, WBA et WBO de champion du monde des poids lourd.

Joshua affûté, Ruiz Jr bien plus lourd

Au Madison Square Garden de New York, Andy Ruiz Jr avait provoqué un tremblement de terre en battant par KO le champion Joshua, incapable de tenir face aux coups de marteau de celui qui était alors son challenger. Avec son surpoids et son relatif anonymat, Ruiz Jr avait signé une victoire resplendissante.

Depuis, les deux boxeurs ont pris des trajectoires différentes en attendant leur deuxième face-à-face. Le nouveau champion du monde a pris du poids. Pesé à 122 kilos en juin, Ruiz Jr était à presque 129 kilos ce 7 décembre. Joshua, lui, s’est métamorphosé. Il a perdu 5 kilos et est apparu très affûté en Arabie saoudite, à 107 kilos. Il n’avait plus été aussi léger depuis 2014.

Cette différence de presque 23 kilos entre les deux hommes a été importante dans ce combat revanche.

Joshua tout en maîtrise

Dès le premier round, le schéma du combat s’est dessiné : un Joshua maîtrisant la distance avec des jabs et un Ruiz Jr cherchant le corps-à-corps. Le Mexicain (qui possède aussi la nationalité américaine) voulait faire parler encore sa puissance et sa vitesse. Le Britannique, lui, n’a pas oublié ce qui l’a perdu à New York. Alors, il a pris soin de maintenir Ruiz Jr à distance.

Très remuant sur ses jambes, précis dans ses coups, Anthony Joshua a suivi son plan à la lettre. Andy Ruiz Jr, lui, n’a pas réussi à entraîner ce combat dans la même bagarre qu’il y a six mois. Parfois, ses poings rapides ont fait planer la menace. Mais Joshua, même secoué par moment comme à la fin du 4e round, a toujours su éviter cet écueil. Sa préparation physique et tous ses sparrings disputés ont fait une nette différence.

Un Joshua-Ruiz Jr III est-il possible ?

Il est certain que cette revanche a été moins spectaculaire que le chapitre new-yorkais. Mais tactiquement, Joshua a réussi une bonne performance. Et à la fin des douze rounds, le résultat été évident. A l’unanimité, les trois juges ont accordé une victoire logique au Britannique.

Anthony Joshua devient le quatrième poids lourd de l’histoire à redevenir champion du monde à son combat revanche disputé juste après la perte de ses ceintures, après Floyd Patterson (contre Ingemar Johansson en 1960), Mohamed Ali (contre Leon Spinks en 1978) et Lennox Lewis (contre Hasan Rahman en 2001).

Après la victoire de Joshua, Ruiz Jr a assumé sa défaite et reconnu avoir « pris trop de poids ». Les deux boxeurs ont aussi évoqué l’idée d’une « belle ». Andy Ruiz Jr a remporté le premier combat, Anthony Joshua s’est adjugé la revanche : y aura-t-il un troisième affrontement pour trancher pour de bon leur rivalité ? Affaire à suivre. Mais avec ces deux-là, Tyson Fury et Deontay Wilder, la catégorie des poids lourd ne manque pas de boxeurs de premier ordre.