Boxe: Efe Ajagba, l’ex-boulanger qui distribue des pains brûlants

·3 min de lecture

Le 10 avril 2021, Efe Ajagba a remporté sa 15e victoire en autant de combats de boxe professionnelle. Le Nigérian a gagné pour la douzième fois par KO. À 26 ans, cet ancien boulanger s’impose comme une des valeurs montantes chez les poids lourds.

Brian Howard a été victime d’un des KO de l’année, le 10 avril 2021 à Tulsa (dans l'État de l'Oklahoma aux Etats-Unis). Un coup de poing du gauche au corps suivi d’un direct brutal du droit au visage. L’Américain s’est écroulé au 3e round face à Efe Ajagba. Critiqué en septembre dernier pour sa terne prestation face à Jonathan Rice, le Nigérian a cette fois fait taire ses détracteurs.

Invaincu en 15 combats pros

Quart de finaliste aux Jeux de 2016 au Brésil, Efe Ajagba est toujours invaincu depuis son passage de la boxe amateur à la boxe professionnelle. Tout comme ses anciens « camarades de promotion » chez les super-lourds à Rio, le Français Tony Yoka, le Britannique Joe Joyce, le Croate Filip Hrgovic ou le Kazakh Ivan Dychko qui l’avait battu au dernier tournoi olympique.

Le natif d’Ughelli (Sud du Nigeria) en est désormais à 15 succès en autant de combats, dont 12 par KO (technique ou pas). Sa puissance a séduit Top Rank, qui lui a fait signer un contrat en août 2020. Cette prestigieuse société de promotion compte également dans ses rangs Tyson Fury, mais aussi Tony Yoka et le Bulgare Kubrat Pulev. De futurs adversaires potentiels ?

Il veut un combat face à Anthony Joshua au Nigeria

Grâce à sa victoire face à Howard, celui qui pointe à la 11e place des classements de la WBC et de la WBA (deux des quatre plus grandes fédérations de boxe pro) devrait bientôt intégrer le top 10 chez les lourds.

Disputer un championnat du monde semble certes hors de portée en 2021 pour l’intéressé. Mais il sait déjà comment il voudrait que les choses se passent : avec un combat à Lagos face à la superstar britannique d’origine nigériane, Anthony Joshua. « Ce serait parfait, assurait-il en septembre 2020 au groupe audiovisuel Sky Sports. Deux guerriers nigérians s’affrontant dans un combat pour le titre ! »

De boulanger à médaillé d’or

Au Nigeria, Efe Ajagba n’est pas encore aussi (re)connu qu’Anthony Joshua ou que les deux champions du monde nigérians d’arts martiaux mixtes (MMA) à l’UFC, Kamaru Usman et Israel Adesanya. « Il est populaire et gagne peu à peu les cœurs ici, estime toutefois Oluwashina Okeleji, journaliste à la BBC. Les gens se souviennent de lui aux Jeux olympiques de Rio et maintenant qu'il est devenu professionnel, ses KO, ses performances et sa puissance ont attiré l'attention des Nigérians sur les réseaux sociaux. S'il continue son ascension et parvient à affronter des combattants de premier plan, je pense qu'il sera également au même niveau que ces types-là ».

Il faut dire que cet ancien boulanger, qui rêvait de devenir footballeur, a déjà offert quelques distinctions à son pays : une médaille de bronze aux Jeux du Commonwealth 2014 et une médaille d’or aux Jeux africains 2015 à Brazzaville au Congo.

Une grosse marge de progression ?

Pas mal pour un athlète qui a mis les gants à 17 ans. Aujourd’hui, âgé de 26 ans, Efe Ajagba semble encore disposer d’une grosse marge de progression. Il s’entraîne désormais avec le réputé Kay Koroma qui s’est notamment occupé des stars Claressa Shields et Mikaela Mayer. Surnommé « The One and Only » (« le seul est l’unique »), Efe Ajagba reste entre de bonnes mains.