La bouteille jetée à la mer par une jeune Française est retrouvée aux Etats-Unis

Aline Gérard
Sur un bateau de Croisière, entre la Barbade et les îles Canaries, Ambre, avait lancé à la mer une bouteille avec ses coordonnées écrites une feuille. Elle a été retrouvée six mois après aux États-Unis

Par un incroyable hasard, la bouteille jetée en plein océan Atlantique par une ado de Seine-Saint-Denis a été retrouvée à 3000 km de là par un habitant de Caroline du Nord.

Jeter une bouteille à la mer, c’est s’en remettre au hasard, un peu comme jouer à pile ou face. Alors, quand elle arrive à bon port, c’est forcément magique. C’est ce moment enchanteur que vient de vivre une famille de Villemomble (Seine-Saint-Denis).

Quand Ambre, 12 ans, tout juste rentrée du collège, se poste devant l’ordinateur : un message vient d’arriver de Caroline du Nord… « J’ai entendu ma fille crier : Maman, maman, la bouteille a été retrouvée. Elle était folle de joie et moi aussi, je n’arrivais pas à y croire », raconte Albane, sa maman, encore tout émue par ce « miracle ».

En avril, la famille s’était offert une croisière de quatorze jours, entre Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et Marseille (Bouches-du-Rhône). Au beau milieu du parcours, entre la Barbade et les îles Canaries, la fillette a l’idée de lancer une bouteille à la mer avec ses coordonnées écrites une feuille. Sa mère tente de l’en dissuader : la bouteille a toutes les chances de finir coupée en deux par une hélice, de terminer dans un filet de pêcheur. Mais Ambre insiste.

Le message à moitié effacé

La semaine dernière, sa bouteille a été retrouvée sur la côte américaine, à hauteur de Sunset Beach, un village balnéaire à une heure d’Atlanta. Là-bas aussi, sa découverte, a mis les habitants en joie. « Celui qui l’a trouvée s’appelle Jake Wilson. C’est un père de famille. Il sortait de trois jours de confinement en raison du passage du cyclone Florence. Comme son job consiste à emmener pêcher des touristes en mer, il était venu constater, avec son petit garçon, les dégâts sur la plage », précise Albane.

Le message était à moitié effacé. « Je ne sais pas comment il a réussi à remonter jusqu’à nous, mais cette histoire lui a fait un bien fou, et plus encore quand il a appris que la bouteille avait été postée à la mer le jour de son (...) Lire la suite sur LeParisien.fr