“A bout de nerfs” : un directeur d'école craque face à une élève qui baille, il l'humilie d'une folle manière

L'affaire prend de plus en plus d'ampleur à Menton. L'humiliation présumée d'une élève de l'institut privé d'enseignement catholique de la Villa Blanche est sur toutes les lèvres dans cette commune de la Côte d'Azur, située non lieu de la principauté de Monaco. A tel point que cette polémique est peut-être arrivée aux oreilles du prince Albert de Monaco et la princesse Charlène. Selon plusieurs médias locaux dont Nice Matin, une jeune fille scolarisée en classe de 5e aurait été humiliée ouvertement par le directeur de cet établissement. Ce dernier l'aurait obligée à sortir de sa classe... à quatre pattes !

Un bâillement aurait conduit à cette humiliation

La raison ? "C'était lors d'une réunion, le directeur s'adressait aux élèves ce jour-là, et il y avait du chahut. Monsieur Rebaudo avait déjà fait sortir deux élèves dans le couloir car ils s'agitaient, et là, une jeune fille au fond de la classe s'est mise à bailler ostensiblement. Le directeur lui a dit que ça ne se faisait pas, et la jeune fille s'est levée, est venue jusque sous son nez, et a refait un bâillement... Monsieur Rebaudo a alors pété les plombs, lui a demandé de se mettre à genoux et de quitter la salle. Elle n'a évidemment pas quitté la salle à genoux, elle a fini par se relever...", témoigne un parent d'élève à Nice Matin sans dévoiler son identité.

Comme souvent dans ce genre d'incident, les deux versions faits s'affrontent. Selon les informations du quotidien (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Jonathann Daval : la vérité fracassante de sa mère Martine Henry sur l'affaire
MAISONS DE L'HORREUR. “Vous mourrez dans l'année”, cette abbaye au nom lourd de sens qui fait froid dans le dos
Meurtre de Justine Vayrac : les SMS glaçants du suspect envoyés la nuit du drame
Une octogénaire meurt lors d'un cambriolage, ses voisins tombent des nues en découvrant les images de vidéosurveillance
Horreur dans le Finistère : le père, la mère et deux fillettes retrouvés morts à leur domicile