La bouse de vache protège des radiations, affirme la justice indienne

Un tribunal de l'ouest de l'Inde a condamné à la prison à vie un homme musulman accusé de contrebande de bétail, réaffirmant le caractère sacré de la vache et soulignant que les maisons en bouse de vache sont même protégées des retombées radioactives.

Les vaches sont vénérées dans une grande partie de l'Inde et les autorités punissent plus sévèrement l'abattage de bétail ces dernières années, avec l'aide de groupes nationalistes hindous.

Le tribunal du Gujarat statuait sur le cas d'un homme accusé de faire passer un troupeau en contrebande pour le tuer, une pratique illégale selon les lois de cet état.

Le juge présidant le tribunal, Samir Vinodchandra Vyas, a avancé que les actions de ce jeune homme de 22 ans étaient "très décevantes" et l'a condamné à la prison à vie après avoir conclu qu'abattre des vaches était la source d'innombrables problèmes.

"Tous les malheurs du monde seront résolus le jour où plus aucune goutte de sang de vache ne tombera sur le sol", a-t-il affirmé selon une copie du jugement, rendu fin novembre 2022, mais seulement publié en fin de semaine dernière.

"Il a été prouvé par la science que même les radiations atomiques ne peuvent pas affecter les maisons construites en bouse de vache. Boire de l'urine de vache peut soigner de nombreuses maladies incurables", a souligné le juge, sans citer de preuves scientifiques à l'appui de sa thèse.

Les groupes nationalistes hindous militent en Inde contre l'abattage du bétail, avec parfois des conséquences meurtrières.

Ces dernières années, ils ont ainsi poussé à la faillite des abattoirs détenus par des Musulmans et lynché des personnes accusées d'être impliquées dans l'abattage du bétail.

str-gle/mca/lul/thm